OSR Toulouse

L’Observatoire Spatial Régional (OSR),  labellisé en 2007 par l’Institut National des Sciences de l’Univers (CNRS),  est  piloté par le Centre d’Etudes Spatiales de la BIOsphère (CESBIO, Observatoire Midi-Pyrénées) en partenariat avec d’autres laboratoires du sud ouest de la France (Ecolab, Dynafor, Géode, Laboratoire d’aérologie).

La mission de l’OSR vise à mettre en évidence les effets du changement climatique et des pressions anthropiques croissantes (décisions politiques de gestion du territoire) sur les mécanismes fondamentaux de fonctionnement des surfaces continentales et de leurs évolutions possibles, à différentes échelles spatiales et temporelles.

La force et la stratégie d’observation de l’OSR reposent sur un dispositif emboité de suivi long terme multi-échelle (de quelques m² à plusieurs centaines de km²), spécifiquement mis en place pour les besoins scientifiques du projet. Ce dispositif assure la mise à disposition de données d’observations issues (1) de mesures continues sur parcelles expérimentales, d’enquêtes et campagnes d’observations renforcées de terrain, (2) de données de télédétection multi-capteurs et multi-résolutions (ex :  FORMOSAT2, SMOS, Sentinel 1 et 2, Venµs) et (3) de produits dérivés (décrits ci-après). L’organisation et la diffusion de ces données s’appuient sur le développement d’un Système d’Informations Environnemental.

Outre les aspects inventaires, la caractérisation de l’évolution des états des surfaces (réflectance, température…) permet le développement d’algorithmes de traitement pour la réalisation de cartes d’occupation du sol et de cartes de produits biophysiques (ex : cartes de Green Area Index, humidité superficielle…). Ces produits issus de la télédétection servent d’entrée aux modèles spatialisés de processus de surface (énergie, eau, carbone, végétation) développés par le CESBIO et d’autres laboratoires, en vue de répondre aux attentes sociétales liées aux changements globaux. Les différents jeux de données acquis sur le dispositif servent à la validation des modèles.

L’OSR et les activités de modélisation associés démontrent clairement les potentialités de l’outil de télédétection pour le suivi du fonctionnement des surfaces continentales et la détermination des flux et bilans eau, C et GES à l’échelle régionale ou au-delà dans un objectif de gestion durable des ressources.

Plus d'actualités

Bassins versants

SNO Tourbières

Le Service National d’Observation Tourbières, labellisé SNO en 2011 par le CNRS INSU-SIC est un réseau de quatre sites instrumentés choisis selon un gradient altitudinal et d’anthropisation (cf tableau ci-dessous). […]

24.05.2018

Bassins versants

OMERE

OMERE (Observatoire Méditerrannéen de l’Environnement Rural et de l’Eau), copiloté par l’UMR LISAH (INRA, IRD, Montpellier SupAgro), Hydrosciences Montpellier (CNRS, IRD, Univ. Montpellier), l’INAT (Tunisia) et l’INRGREF (Tunisia), est un […]

Bassins versants

OHMCV

L’OHMCV (Observatoire Hydrométéorologique Méditerranéen Cévennes-Vivarais, http://www.ohmcv.fr/), labellisé Observatoire de Recherche en Environnement en 2002 puis Service d’Observation par l’INSU depuis 2006, est piloté par l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE) […]

Rechercher