Observatoire ERORUN

Observatoire ERORUN

Contexte scientifique

L’Observatoire de l’EROsion à la Réunion (ERORUN) permet de documenter les flux hydriques et de matière dans un contexte de climat tropical avec une pluviométrie extrême contrôlée par les cyclones tropicaux. Le contexte géologique est celui d’une île volcanique jeune à fort relief (3 000 m). Les crues sont des crues éclair à très fort débit et associées à un fort transport solide.

Partie amont de la Rivière des Pluies (>500m) avec les accumulations détritiques du "Grand éboulis".
Partie amont de la Rivière des Pluies (>500m) avec les accumulations détritiques du « Grand éboulis »
© ERORUN

Questions scientifiques

L’île de la Réunion est marquée par des enjeux environnementaux et sociétaux majeurs autour des composantes du bilan hydrologique : pluie/débit/érosion. L’observatoire ERORUN permet de documenter et d’étudier ces processus dans un contexte tropical et à fort relief.

Sites et variables mesurées

Le site principal d’ERORUN est le bassin versant de la Rivière des Pluies. L’ensemble des composantes du bilan hydrologique y est mesuré : précipitations, flux hydriques, flux de matières solides et liquides. La pluie est mesurée par un réseau de pluviographes et deux radars bande S et d’un radar UHF. Les flux hydriques sont suivis sur plusieurs stations ainsi que les flux géochimiques et sédimentaires.

Partenaires et informations complémentaires

ERORUN est porté par l’UMR Laboratoire GéoSciences Réunion (LGSR), Météo-France et l’Université de la Réunion. Les mesures hydrométriques sont réalisées par l’Office de l’Eau de la Réunion. L’observatoire ERORUN est intégré à l’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) de la Réunion.

Rechercher