AMMA-CATCH

AMMA-CATCH, est un observatoire hydrométéorologique sur l’Afrique de l’Ouest. Ce Service National d’observation (SNO) vise à documenter sur le long terme les évolutions climatiques, hydrologiques et écologiques en Afrique de l’Ouest. Il s’appuie sur trois sites de mésoéchelle, dont la superficie est comprise entre 10 000 et 25 000 km². Les trois sites sont étagés en latitude de manière à échantillonner le gradient écoclimatique caractéristique de l’Afrique de l’Ouest. Les premières mesures débutent en 1990.

Sur chaque site, le suivi simultané du couvert végétal, de sa phénologie et des différents termes du bilan d’eau (pluie, infiltration, recharge des aquifères, ruissellement de surface, évapotranspiration) permet de mieux appréhender les interactions entre cycle de l’eau, dynamique de la végétation et variabilité du climat, aux échelles intra-saisonnières à pluri-annuelles sur cette région hautement vulnérable aux impacts du changement global.

Les trois sites de méso-échelle instrumentés par l’observatoire AMMA-CATCH sont situés :

  • dans le Sahel pastoral (Site du Gourma, Mali et du Ferlo, Sénégal)
  • dans le Sahel cultivé (Degré carré de Niamey, Niger)
  • en climat soudanien (bassin versant de l’Ouémé supérieur, Bénin)

La pluie moyenne annuelle y est respectivement de 300mm (Mali et Sénégal), 600 mm (Niger) et 1200 mm (Bénin), soit un doublement de la pluie entre chaque site. Cette variabilité de la pluviométrie induit une grande variation de la végétation naturelle et des systèmes cultivés associés. A l’intérieur de chaque site de méso-échelle, on réalise des études de processus et de fermeture du bilan hydrique sur des supersites (~100 km²) et on étudie les principaux couverts végétaux représentatifs sur des sites intensifs locaux. Ces sites intensifs sont équipés, outre les mesures de base qui constituent l’ossature du suivi aux échelles supérieures, de stations météorologiques, de mesures d’humidité des sols et de mesures des flux turbulents de chaleur sensible et de H20/CO2. Au total, le dispositif d’observation AMMA-CATCH enregistre 2500 mesures par heure.

Article scientifique de référence : AMMA-CATCH studies in the Sahelian region of West-Africa : An overview.

Plus d'actualités

Bassins versants

SNO Tourbières

Le Service National d’Observation Tourbières, labellisé SNO en 2011 par le CNRS INSU-SIC est un réseau de quatre sites instrumentés choisis selon un gradient altitudinal et d’anthropisation (cf tableau ci-dessous). […]

24.05.2018

Bassins versants

OMERE

OMERE (Observatoire Méditerrannéen de l’Environnement Rural et de l’Eau), copiloté par l’UMR LISAH (INRA, IRD, Montpellier SupAgro), Hydrosciences Montpellier (CNRS, IRD, Univ. Montpellier), l’INAT (Tunisia) et l’INRGREF (Tunisia), est un […]

Bassins versants

OHMCV

L’OHMCV (Observatoire Hydrométéorologique Méditerranéen Cévennes-Vivarais, http://www.ohmcv.fr/), labellisé Observatoire de Recherche en Environnement en 2002 puis Service d’Observation par l’INSU depuis 2006, est piloté par l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE) […]

Rechercher