L’OSR du Sud-Ouest

L’OSR du Sud-Ouest

Contexte scientifique

L’Observatoire spatial régional du Sud-Ouest (OSR Sud-Ouest) a été mis en place en 2002 sur une zone agricole de 2500 km² située au sud-ouest de Toulouse, qui bénéficiait d’une couverture exceptionnelle d’images spatiales en moyenne et haute résolutions. Au cours du temps, les observations ont été étendues jusqu’aux Pyrénées et, depuis 2020, bénéficiant de l’arrivée des images Sentinel, quatre zones sont plus particulièrement suivies : le bassin amont Adour/Gave de Pau, les rivières des Coteaux de Gascogne qui dépendent du système Neste, la vallée alluviale de la Garonne et de l’Ariège et la chaîne des Pyrénées. La géologie est de type marno-calcaire et le climat est de type océanique en plaine aux influences méditerranéennes pendant l’été notamment et de montagne dans les Pyrénées. Trois stations sont instrumentées avec des mesures en continu Auradé, Lamasquère, Bernadouze et les données acquises sont exploitées pour la calibration/validation (CAL/VAL) de produits issus de la télédétection et de modèles de processus de surface. Les recherches menées dans l’OSR Sud-Ouest permettent aussi de développer et tester des outils stratégiques, des services opérationnels, des algorithmes, de nouvelles missions spatiales et instrumentations de terrain. Les travaux sont menés en partenariat avec les gestionnaires, les décideurs, et les industriels.

Résumé

Année de départ : 2002

Localisations : Pyrénées, Garonne, Ariège

Mots clés : surfaces continentales, changement climatique, étude du paysage, gaz à effet de serre

Base de données : https://osr.cesbio.cnrs.fr/acces-donnees/

Site web : https://osr.cesbio.cnrs.fr/

Responsable : Tiphaine Tallec 

Questions scientifiques

En combinant imagerie satellite, données in situ et modélisation, les objectifs scientifiques de l’OSR Sud-Ouest sont de comprendre, modéliser et prévoir le fonctionnement et les évolutions de l’état des surfaces à dominante agricole aux échelles de l’écosystème, du paysage, du bassin versant et de la région. Il s’agit aussi d’apporter les bases scientifiques pour la gestion stratégique des territoires soumis à des changements globaux (climatiques, anthropiques). L’OSR permet :

  • le suivi des changements et l’impact des anomalies climatiques ;
  • la mise au point et la validation de modèles de processus de surface : énergie, eau, carbone, gaz à effet de serre, végétation ;
  • la régionalisation des flux et des bilans par assimilation des observations spatiales dans les modèles ;
  • la mise au point d’algorithmes de traitement et de création de produits spatialisés.

Sites et variables mesurées

Les sites d’Auradé (FR-Aur) et Lamasquère (FR-Lam) sont des parcelles agricoles situées à quelques kms au sud-ouest de Toulouse. FR-Aur suit une rotation Blé d’hiver/tournesol/blé d’hiver/colza et bénéficie d’une fertilisation azotée minérale. FR-Lam suit une rotation blé d’hiver/maïs/blé d’hiver/maïs et bénéficie d’une fertilisation azotée minérale et organique (effluents d’élevage type lisier ou fumier). La parcelle est irriguée en moyenne 120 mm d’eau par an. Les deux sites font partie du réseau ICOS – Integrated Carbon Observation System. Ils sont équipés pour la mesure continue et haute fréquence de données météorologiques, rayonnement, flux de CO2, N2O, de vapeur d’eau et d’énergie et certaines variables du sol (profils de température, humidité…). La végétation et le sol y sont suivis en détail par de nombreux instruments. Des enquêtes sur l’occupation et l’usage des terres sont aussi menées chaque année ainsi que des campagnes ponctuelles de mesures intensives à l’échelle d’un territoire (humidité de sol, biomasse, rugosité, etc.) pour l’acquisition de données de références nécessaires aux activités de CAL/VAL. 

Le site de Bernadouze a quant à lui pour objectif l’étude du manteau neigeux et du cycle hydrologique en lien avec les changements d’occupation des sols (afforestation/déforestation). Il dispose d’un suivi hydrométéorologique et de hauteur de neige. 

Partenaires et informations complémentaires

L’OSR est piloté par le CESBIO (Centre d’études spatiales de la biosphère) basé à Toulouse. Il est labellisé Service national d’observations (SNO) par l’INSU/CNRS depuis 2007. Le site de Bernadouze est inclus l’Observatoire Homme Milieu Pyrénées Haut-Vicdessos et est suivi en collaboration avec les laboratoires GEODES et le Laboratoire Écologie Fonctionnelle et Environnement.

Rechercher