Un sociologue s’intéresse à la «zone critique» et aux scientifiques qui l’étudient

Le sociologue, anthropologue et philosophe des sciences Bruno Latour était à l’Observatoire hydro-géochimique de l’environnement de l’EOST les 20 et 21 mars dans le cadre de son travail sur la «zone critique», cette mince pellicule superficielle de la Terre où se concentrent la vie, les activités humaines et leurs ressources.

La suite ici

Marie-Claire Pierret et Bruno Latour